Tuto – Serveur Gmod dédié sous Linux (de A à Z +ULX +anti-crash)


Script Daniel Gibbs : https://linuxgsm.com/lgsm/gmodserver/

Config 1 FTP par user : http://www.tutoriels-video.fr/installation-dun-serveur-ftp-et-configuration-dun-nom-de-domaine-dn/
Tuto complet Workshop : https://www.terageek.org/tuto/configurer-le-workshop-de-son-serveur-garrys-mod-sous-linux-ou-windows/
Tuto activer la console : https://www.terageek.org/tuto/activation-de-la-console-dans-les-jeux-valve/
Télécharger ULX : http://ulyssesmod.net/downloads.php

Installer les paquets nécessaires

Ils peuvent varier, vous les trouverez ici : https://linuxgsm.com/lgsm/gmodserver/

Ajouter un utilisateur

adduser gmodserver

Choisissez un password, et faites entrée jusqu’à ce que ce soit crée

Se logger sur l’user :

su - gmodserver

Télécharger le script

wget https://linuxgsm.com/dl/linuxgsm.sh && chmod +x linuxgsm.sh && bash linuxgsm.sh gmodserver

Lancer l’installation

./gmodserver install

Une fois terminé, tapez « y » si l’installation s’est bien passée, et « y » pour le GameServer Query qui vous permettra une bien meilleure détection de crash du serv.

Ensuite, choisissez un nom de serveur et un mot de passe RCON (vous pourrez les changer plus tard dans /serverfiles/garrysmod/cfg/gmod-server.cfg )

Démarrer/arrêter/redémarrer/checker mettre à jour le serveur

Commandes de base

./gmodserver start
./gmodserver stop
./gmodserver restart

Savoir informations utiles sur le serveur et la machine

./gmodserver details

Vérifier manuellement si le serv est en état de crash (on peut automatiser cette tâche toutes les X minutes, on verra ça par la suite)

./gmodserver monitor

Mettre à jour

./gmodserver update
./gmodserver update-restart

Configurer son serveur

nano gmodserver

(rappel, pour quitter « nano », ctrl + q, puis « y » pour confirmer les modifs ou « n » pour annuler » (ou « o » et « n » en français) puis « entrée ».

A l’intérieur, vous avez quelques variables intéressantes

emailnotification="on"

Qui vous permet de recevoir un mail en cas de crash du serveur. Et vous rajoutez votre adresse email. Vous pouvez ensuite faire

./gmodserver email-test

pour vérifier la réception du mail

workshopauth="xxxxxxxxx"
 workshopcollectionid="xxxxxxxxx"

Pour le workshop, voir tuto complet ici : https://www.terageek.org/tuto/configurer-le-workshop-de-son-serveur-garrys-mod-sous-linux-ou-windows/

La map par défaut

defaultmap="gm_construct"

Nombre de joueurs max

maxplayers="32"

Fix hunk pour rp_rockford_v1b et autres

Ajoutez à votre script, après les configurations :

commands="+r_hunkalloclightmaps 0 +tv_enable 0"

puis à la fin de parms= » », ajoutez :

${commands}

Config des ports

Si vous n’avez qu’un serveur, laissez par défaut.

Pour la config des ports, il y a le port principal, utilisé pour se connecter (« port »), le port « spectateur » (je sais même pas si c’est utilisé dans gmod) et le port « client » qui est indispensable.

Je vous recommande, si vous avez plusieurs serveurs, de procéder comme suit :

– port : de 27025 à 27049

– sourcetvport : de 27050 à 27074

– clientport : de 27000 à 27049

Ce qui en théorie vous permet de faire jusqu’à 24 serveurs sur la même machine…

Donc pour le premier serveur ça donne :

port="27025"
sourcetvport="27050"
clientport="27000"

L’IP, à renseigner uniquement si votre serveur a plusieurs cartes réseau

ip="0.0.0.0"

Utiliser la console

Pour voir ce qu’il se passe ou écrire des commandes, vous pouvez utiliser la console du serveur.

./gmodserver console

Vous confirmez l’avertissement qui vous dit « ne quittez pas avec ctrl + c sinon vous fermez le serveur ».

Et pour quitter proprement la console, il faut faire : ctrl +b, puis d ! (et non ctrl + b + d en même temps)

Consulter les logs

En cas de problème avec un plugin, kikoo qui fait crasher le serv, doute sur la config, vérification ou autre, c’est toujours bon de consulter les logs !

A la racine, vous avez un dossier « log » avec le log de la console, et le log du script.

Automatiser le serveur

On va chercher à : Mettre à jour et rebooter le serveur une fois par jour, et checker les crash toutes les 5 minutes (ne descendez pas en dessous de 3 ou vous risquez d’avoir des loops de check anticrash).

Deux manières : En root, ou avec l’user. Un seul serveur ou pas d’accès root : faites avec l’user. Plusieurs serveurs : faites en root.

Dans tous les cas, la commande pour accéder à l’automation :

crontab -e

Ensuite vous allez ajouter tout en bas :

En root :

0 5 * * *  su - gmodserver -c '/home/gmodserver/gmodserver update-restart' > /dev/null 2>&1

*/5 * * * *  su - gmodserver -c '/home/gmodserver/gmodserver monitor' > /dev/null 2>&1
 

En user :

0 5 * * * /home/gmodserver/gmodserver updaterestart > /dev/null 2>&1

*/5 * * * * /home/gmodserver/gmodserver monitor > /dev/null 2>&1

Dans les deux cas, si vous avez plusieurs serveurs, vous veillerez à ce que le dossier soit le bon !

Et voilà !

Si vous avez des questions, commentez !

 Bon game à tous !

Tuto complet Workshop : https://www.terageek.org/tuto/configurer-le-workshop-de-son-serveur-garrys-mod-sous-linux-ou-windows/

A venir : Encore plus de détails à l’écrit.

Laissez un commentaire

66 commentaires sur “Tuto – Serveur Gmod dédié sous Linux (de A à Z +ULX +anti-crash)”